fbpx
/, international, Portraits/Notre portrait de la semaine: Claire, Compliance & Ethics Officer

Notre portrait de la semaine: Claire, Compliance & Ethics Officer

La journée du Droit des Femmes, cela devrait être tous les jours!

Découvrez aujourd’hui,  le portrait de Claire, ayant choisi de dédier  sa vie professionnelle dans la lutte contre la fraude financière et le non-respect des Droits de l’Homme au sein d’entreprises du Monde entier.

Pour être précis, Claire,  est Compliance & Ethics Officer au sein d’une organisation internationale de certification de programmes de conformité anti-corruption.

Pas de panique, on vous explique!


Hugo: Salut Claire ! Merci de nous accorder ce moment, je sais que c’est dur de trouver du temps dans tes journées bien remplies…

Ton travail de Compliance & Ethics Officer, t’amènes au quotidien à gérer des situations complexes relatives à la prévention ou aux délits commis par certaines entreprises face à la corruption financière ou même au non-respect des Droits de l’Homme.

Cependant, pour certains de nos lecteurs, ce métier est peut-être encore inconnu,  alors pourrais-tu nous en dire un peu plus ?

Claire: Oui bien entendu… sourit.

Je suis responsable dans une organisation du respect des réglementations financières et de celles liées aux droits de l’Homme.


J’agis en fait sur deux axes principaux : la prévention des crimes, et la détection de ceux-ci.

Sur l’axe de prévention, je m’assure d’informer et de former les personnes d’une organisation, des possibles risques auxquels ils peuvent faire face afin d’empêcher les délits ou crimes de se produire. Ensuite, j’enquête au sein de l’organisation lorsqu’une suspicion est amenée, et je remonte les informations, soit à la hiérarchie, soit aux autorités compétentes.

H: Et si tu devais définir ton travail au quotidien en un adjectif ?

C: Protecteur !  Mon métier est là pour protéger les individus et les organisations qu’un délit ou qu’un crime financier ou lié aux Droits de l’Homme ne soit commis.

H: En quoi ton métier est-il crucial?

C: Ce métier est crucial car il permet d’empêcher l’entreprise et certains de ses collaborateurs de s’engager dans des activités criminelles. Lorsqu’on opère dans un contexte commercial par exemple, on peut quelquefois ne pas se rendre compte qu’un crime est commis, sur des actes de corruption ou d’esclavage dans la chaîne de production, on a besoin de limites et de définitions.

H: Qu’est-ce que ce Job t’apporte personnellement au quotidien ?

C: J’ai toujours souhaité donner un sens à ma vie et encore plus à ma carrière : j’avais besoin de me sentir “utile” et, je crois que j’ai trouvé ce sens dans mon métier actuel.
J’aime aller au travail le matin en me disant qu’en faisant une petite partie de mes tâches, je pourrais faire une différence dans ce monde, et contribuer à le rendre meilleur.


H: Qu’apprécies-tu le plus dans ton travail?

C: Il y a plusieurs choses que j’apprécie : l’enseignement, via la transmission de savoirs lorsque j’explique à certaines personnes les risques derrière leurs actions, et le côté collecte d’informations et enquête lorsqu’un acte est commis.

H: Quels bancs de fac faut-il fréquenter si l’on veut être Compliance & Ethics Officer ?

C: Pour ce métier, il n’y a pas vraiment de “parcours type”. Pour ma part, j’ai fait Sciences Po. J’ai également un bachelor (une troisième année d’étude au Royaume-Uni) en Sciences Criminelles et un LLM (un master de droit international) en droit pénal financier.

H: Pour les plus jeunes lecteurs, quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui souhaiterait exercer la même activité ?

C: Je lui dirais qu’il faut s’accrocher pendant ses études mais que le jeu en vaut vraiment la chandelle ! Je conseille de faire beaucoup de stages et d’essayer d’acquérir le maximum d’expérience en amont, et notamment par du bénévolat.

H: Comment vois-tu l’avenir ? Des objectifs ?

C: J’aimerais rejoindre un cadre plus “grand” pour la lutte contre la criminalité, comme par exemple une agence gouvernementale ou une organisation internationale. Mon rêve est d’intégrer INTERPOL dans leur service prévention et détection des crimes financiers.

H: Merci beaucoup pour ton temps Claire !

C: Merci à toi  

Créer mon profil avec LinkedIn
2018-04-05T09:09:37+02:00